I will be perfect

* Le jeûne hydrique

J'entend déjà d'ici : « moi, jeûner ? Ca ne va pas ! Je ne pourrais pas tenir pis j'aime trop manger ! ».
Hors, il ne faut pas associer la faim au jeûne. D'ailleurs, quand on jeûne, on n'a pas faim, du moins, s'il n'est pas trop contraignant.
Pourtant, jeûner fait partie intégrante de notre existence, mais beaucoup de personnes pensent encore aujourd'hui qu'on ne peut vivre et même travailler sans s'alimenter, car synonyme de carences, de maladies, voir même de mort (alors que si l'on boit correctement pendant le jeûne, il n'y a aucun danger sauf contre-indications qu'on verra plus loin, mais mourir de faim, il y a beaucoup de chemin à parcourir avant d'en arriver là).  Ce ne sont que préjugés !
Ensuite, il ne faut pas associer jeûne avec pratiques religieuses, qui n'ont rien à voir avec celui proposé sur ce site. De plus, le jeûne n'est pas une nouvelle mode mais une pratique ancestrale qui remontent à d'anciens temps.
Il faut savoir que cette pratique est très populaire en Suisse, en Allemagne et dans les pays scandinaves.
Je vais vous parler d'un jeûne à effectuer sur 5 jours (ou un peu plus pour les courageux, mais à savoir qu'en Allemagne par ex, on pratique le jeûne thérapeutique dans des cliniques spécialisées, et ce jeûne est de longue durée qui peut aller  jusqu'à 1 mois (voir plus).
En France quelques milliers de personnes pratiquent ce type de jeûne, mais en Allemagne, ils sont quelques millions à le faire chaque année.
Bon, ce n'est pas celui-ci que je vais vous recommander, ça en sera un plus simple, et qu'on peut pratiquer chez soi.

 
Il y a 4 règles fondamentales à une bonne pratique du jeûne :

1-    S'abstenir de manger pendant un certains laps de temps et boire beaucoup (tisanes, bouillons de légumes clairs, jus de fruits ou de légumes, et bien sûr de l'eau !
2-    Supprimer certaines mauvaises habitudes, comme le tabac, l'alcool,  les sucreries, le café et les médicaments (dans la mesure où on peut s'en passer et avec l'avis de son médecin bien sûr !).
3-    Se libérer du quotidien, en prenant des vacances pendant la période du jeûne (c'est plus facile), en décrochant son téléphone, en laissant éteint le téléviseur…
4-    Ecouter son corps, c'est-à-dire le laisser se reposer s'il en éprouve le besoin, ou faire du sport si le besoin de mouvement s'en faire ressentir.

 
Il existe différentes formes de jeûne, je m'en tiendrais au plus facile, qui est le jeûne Buchinger. Mais un peu revisité…
Quels en sont les bienfaits ?

      •    . Le jeûne est le moyen le plus rapide, agréable et le moins dangereux pour perdre des kilos superflus et d'éliminer les graisses accumulées (cholestérol, triglycérides et autres), les graisses contenues en réserve dans le foie, les vaisseaux sanguins et les autres organes engorgés.
     •    C'est un moyen de se nettoyer intérieurement.
     •    C'est le meilleur moyen biologique pour éliminer les toxiques et les toxines qui s'accumulent dans notre organisme.
     •    Le jeûne nettoie et embellit la peau.
     •    C'est une thérapie efficace face aux troubles du métabolisme d'origine alimentaire.
     •    Le jeûne est un moyen préventif pour conserver ses facultés physiques
     •    Un bien être dû  aux pertes en eau et en sel, une tenue à la normale de la teneur en sucre
     •    La perte de poids permet de soulager les parties porteuses du corps comme les genoux, les pieds, les disques vertébraux.
     •    Le jeûne permet de soulager le muscle cardiaque qui peut mieux jouer son rôle de pompe.

Bien sûr, il ne faut pas commencer un jeûne, si on est dans un état dépressif, s'il on a des problèmes de santé sérieux, après une opération, si on est fatigué, énervé, nerveux ou tendu, vaux mieux attendre plus tard. Toujours est-il qu'il vaut mieux consulter un médecin en cas de doute.
 
 
 
Que faut-il faire pendant le jeûne ?

 
Le matin, bien s'étirer dans son lit avant de se lever, s'allonger, bailler, s'asseoir sur le bord du lit, et se lever doucement pour éviter les vertiges.
S'asperger un peu d'eau froide sur le visage pour bien se réveiller.
Sortir sur son balcon ou ouvrir une fenêtre et respirer pendant quelques minutes profondément l'air frais.
Faire quelques petits exercices de gymnastique pour déverrouiller le corps.
Prendre une douche en alternant le chaud et le froiden commençant toujours par les extrémités.
Se reposer au moins 3 fois par jour. Se reposer, ce n'est pas lire ou quoi que ce soit, c'est : fermer les yeux et ne rien faire.
Faire de l'exercice physique sauf le premier jour. Faire de la marche (si possible dans la nature), de la natation, du yoga, du stretching, bref du sport mais pas de sport violent.
Si on supporte, on peut faire une ou plusieurs séance(s) de sauna,  bien s'hydrater entre chaque séance de sauna. Frictionnez votre corps avec un gant de crin pour stimuler la circulation sanguine.
Faire des bains de pieds aux huiles essentielles (huiles basalmiques par exemple).
Se faire masser ou s'auto masser.
Faire de la relaxation.
Faire un lavement intestinal avec une poire à lavement le 1er, le 3e et le 5e jour de jeûne.
Pratiquer Jala Neti.
Nettoyer vos oreilles avec des bougies Hopi.
Le soir avant de se coucher, inutile d'aller vous coucher brutalement. Faites une brève promenade, lisez un chapitre agréable, calmement assis dans un fauteuil, ou écoutez votre musique préférée. Faites tout ce dont vous savez que cela vous détendra. Evitez les somnifères.


Pendant le jeûne, n'utilisez pas de crèmes, ni produits de maquillage, ni fards. Ils bouchent les pores de la peau et l'empêchent de respirer et d'éliminer.
Par contre, vous pouvez enduire votre corps d'une huile végétale, celle-ci sera très vite absorbée par le corps.
 
 
Comment se pratique le jeûne ?

Tout d'abord, on ne jeûne pas du jour au lendemain. Il faut soit une journée de transition, soit réduire progressivement sur 2 ou 3 jours sa nourriture. Le mieux est une journée de transition  où vous ne mangerez soit que des légumes soit que des fruits.
Ensuite les 5 jours de jeûne (si vous faites plus, prévoyez plus de jours de transition et de jour de reprise, en tout état de cause 1/3 de temps par rapport au temps de jeûne pour la reprise alimentaire).
2 à 3 jours de reprise progressive alimentaire. Cette reprise est une étape importante, car il s'agit de remettre en marche les fonctions métaboliques et digestions habituelles. Cette étape est un peu plus longue que l'étape transitoire vers le jeûne. De plus, pendant le jeûne, l'organisme a suspendu la production des sucs digestifs, comme celui-ci va se remettre à en fabriquer, c'est pourquoi cela ne peut se faire que progressivement.
 
Aussi, il faudra manger lentement, pas la peine d'avaler goulûment.
Bien mastiquer, car la digestion commence aussi là (15 à 20 fois chaque bouchée).
Enfin manger en silence, car c'est la seule façon de bien apprécier ses aliments et aussi de prendre conscience de ce que l'on fait (on ne lit pas en mangeant, on ne regarde pas la TV, etc…), on mange !
 
En fait, c'est une attitude zen envers la façon de manger
 
A la fin de votre jeûne, reprenez une alimentation normale, sans toutefois sauter sur un énorme steak, vider le frigidaire. Soyez raisonnable, réduisez votre alimentation par rapport avant le jeûne. Réduisez l'alcool et le tabac, les graisses, votre consommation de viande (2 fois par semaine c'est très bien), préférez le poisson, ou si vous le voulez, tournez-vous progressivement vers le végétarisme en préférant les protéines végétales, les aliments complets (bio si vous en avez les moyens), mangez peu salé, réduisez les sucreries, mangez plus de crudités, légumes et fruits.
En associant une céréale avec une légumineuse, vous obtenez une protéine végétale complète et d'une grande qualité. (Riz + lentilles ou semoule et pois chiche ou pâtes + haricots, etc…et ce, dans le même repas, pas l'un le midi et l'autre le soir !).
Le soir, ne mangez pas trop tard et mangez léger.
 
Comment pratiquer le jeûne ? (Et ce que vous devez acheter pour cette période)

Pour la journée de transition :
Au choix :
     -    soit 1.3 kg de fruits (différents si possible) si vous faites une journée de fruits
     -    soit 1.3 kg de légumes (différents) si vous faites une journée de légumes

Soit des fruits et des noix pour le matin.
Une assiette de crudités, pommes de terre et légumes, du fromage blanc pour le midi.
Des fruits ou une salade de fruits, un yaourt et une tranche de pain grillé pour le soir.

Pendant le jeûne :

Le matin, boire un jus de fruits, une tisane laxative (avec un peu de miel si vous le souhaitez).
Le midi, boire un jus de légume, une tisane laxative (avec un peu de miel si vous le souhaitez).
L'après-midi (vers 17H), boire un jus de fruits, une tisane laxative (avec un peu de miel si vous le souhaitez).
Le soir, boire un bouillon de légume clair.
Avant d'aller coucher, boire une tisane relaxante (par exemple infusion des marmottes avec un peu de miel si vous le souhaitez).
 
 
Pendant la reprise progressive alimentaire :

Faire ses courses le 5e jour de jeûne.
Pour ces 2 jours de reprise, vous aurez besoin de (pour 1 personne) :

     •    500g de pommes bien mûres
     •    1 soupe en sachet (pomme de terre, tomate, ou asperge)
     •    du beurre ou de la margarine, un petit fromage frais, 200 g de fromage blanc à 20% de MG, 2 yaourts
     •    1 paquet de tranche de pain grillé biologique (type Jacquet)
     •    ½ livre de pruneaux ou quelques figues, des noisettes
     •    1 salade, des carottes, des pommes de terre et ce qu'il vous faut pour les préparer.
 
 
 
1er jour de reprise :

Au petit déjeuner, une tisane et fin du jeûne.
Vers 10 H, manger une pomme bien mûre ou cuite à l'étouffée.
A midi, 1 assiette de soupe aux légumes et pommes de terre.
L'après-midi, 1 pomme bien mûre  ou cuite à l'étouffée.
Le soir, 1 assiette de soupe à la tomate ou aux asperges,
1 yaourt avec 1 cuil. A soupe de graine de lin, 1 tranche de pain grillé biologique.
Ne pas oublier de mettre 2 pruneaux ou 1 figue à tremper pour le lendemain.

 
2e jour de reprise :

Au petit déjeuner, 2 pruneaux ou 1 figue trempée, 2tranches de pain grillée biologique, 5 g de beurre, 50 g de fromage blanc aux fines herbes.
A midi, 1 crudité : salade verte ou carottes (éventuellement 1 carotte crue soigneusement mâchée), 2 pommes de terre en robe des champs, légumes légers (épinards, carottes, tomates, asperges), fromage blanc aux pommes ou yaourt, 1 cuil. A soupe de graines de lin.
L'après-midi, 1 pomme bien mûre, 10 noisettes.
Le soir, 1 ou 2 tomates, 10 g de beurre, 1 tranche de pain complet, 1 tranche de pain grillé biologique, ½ carré frais  type gervais.
Tisane matin et soir.
 
 
3e jour de reprise :

Au petit déjeuner, tisane et muesli.
Le matin, fruits au choix.
Le midi, 1 grande assiette de crudité ou alors salade verte et betteraves rouges en crudité, gratin de céréales accompagnés de tomates, de légumes et concombres, compotes de poires.
L'après-midi, fromage blanc aux fruits ou alors 1 pomme, 12 noisettes ou 4 noix.
Le soir, 1 grande assiette de crudités.

Et à chaque repas, mastiquez 2 cuil. A café de graines de lin. Et buvez régulièrement pour bien hydrater votre organisme.
 
 
 
A l'issu de la reprise alimentaire, alimentez-vous de façon pondérée. Prenez l'habitude chaque semaine d'observer une journée de transition, c'est-à-dire une journée fruits ou crudités ou riz.
 
 
Quelques rappels :
Adoptez pour des aliments complets et en général biologiques si possible.
Remplacez le pain blanc par du pain complet.
Très peu de sucre et de sucreries.
Stoppez les boissons sucrées surtout celles de type soda, et particulièrement le coca cola, qui, en plus d'être fortement sucré, contient de l'acide phosphorique, qui détruit entre autre le phosphore, mais surtout est déminéralisant (très traumatisant pour la structure osseuse).
Mangez peu salé qui retient l'eau des organismes, favorise l'hypertension, surcharge le cœur et les reins. Réduisez les corps gras.
Juste 2 à 3 verres d'alcool par jour, et si possible que 2 ou 3 jours par semaine (votre foie vous remerciera).

 
Voilà, vous êtes maintenant paré pour pratiquer le jeûne.


29/09/2008
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi